Nouvelle Terre

Un jour, nous partirons vers ce soleil nouveau
Qui brille faiblement dans le ciel ténébreux.
Hommes, femmes, enfants, nous serons si nombreux !
Nous embarquerons tous dans l’énorme vaisseau.

Et nous décollerons dans un boucan d’enfer,
Notre fusée montant vers cette vieille Lune ;
La Terre se perdra, ballon bleu, boule brune,
Magnifique verger devenu grand désert…

Bolide traversant l’immense Voie Lactée,
Nous survolerons Mars, ses canyons et ses crêtes,
Jupiter balayé d’incroyables tempêtes,
Encelade, Obéron, Miranda, Galatée.

Devant nous brilleront les belles nébuleuses,
Les comètes, cheveux d’or et splendides queues,
Les étoiles versant leurs douces clartés bleues,
L’éclatante Sirius, la rouge Bételgeuse.

Notre vaisseau fendra l’espace noir, sans trêve,
Accélérant toujours ! Nous serons bien dix mille
À survivre dans cette étrange et triste ville…

Nous reverrons souvent la Terre dans nos rêves,
Ses plaines, ses forêts, ses montagnes sauvages,
Ses rivières, ses lacs, ses paisibles rivages.

Notre vol durera de longues décennies…
Combien disparaîtront dans notre colonie,
Où naîtront des enfants, bébés interstellaires ?

Sous nos yeux grandira cet astre bienvenu,
Et nous verrons enfin, dans un ciel inconnu,
Se lever le soleil sur la Nouvelle Terre.

juin 2020.

Encelade est un satellite de Saturne, Obéron et Miranda sont des satellites d’Uranus, Galatée est un satellite de Neptune.

Earth_by_the_EPIC_Team_on_21_April_2018
La Terre, vue de l’espace
Jupiter
Jupiter
converted PNM file
Saturne
Andromeda_Galaxy_(with_h-alpha)
La Galaxie d’Andromède, voisine de la Voie Lactée

2 réflexions au sujet de “Nouvelle Terre”

  1. Un beau rêve animé d’un souffle épique et plein d’images grandioses. Ce poème dynamique crée le mouvement de ce voyage, et l’on s’y voit. L’initial « Un jour » ouvre l’univers des possibles, où l’on s’aventure à travers le temps verbal du futur. On attend presque que ce jour arrive, même si l’on sait que c’est un rêve ; mais combien de rêves, après tout, sont devenus réalités ? Et l’on pense aux « Conquérants  » de Heredia.

    J'aime

  2. Merci Michel pour votre beau commentaire ! La référence à Heredia est flatteuse… J’espère seulement que ce voyage n’arrivera jamais, tel que je le décris, ce serait dommage d’abandonner notre planète, que nous malmenons en ce moment, malheureusement… Ou alors, une simple colonie, partant découvrir un monde nouveau… sans le détruire ou le salir !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s