L’Attente

Je vis depuis longtemps dans ce home tranquille.
Mais pourquoi, dites-moi, les gens portent des masques,
Des visières, des gants ? Quelle mode fantasque !
Je reste dans ma chambre, immobile, inutile…

Plus de visites, rien… Que nous arrive-t-il ?
Dans les couloirs, pourquoi parle-t-on à voix basse ?
Je regarde l’horloge, au mur… Les heures passent,
Si lentement ! Quel jour, quel mois, mars ou avril ?

Ma chère Madeleine est partie ce jeudi…
Savez-vous seulement quand elle reviendra ?
Mes enfants, j’aimerais vous serrer dans mes bras !

Au fond de ma poitrine, une douleur grandit.
Est-ce la grippe, un rhume, une banale angine ?
J’attends dans cette chambre où la clarté décline.

dédié à tous les disparus des maisons de repos,
en Belgique ou ailleurs, juillet 2020.

horloge noire
L’Horloge Noire, Paul Cézanne, vers 1870.

horloge

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s