Akhenaton (d’après Glass)

Au royaume d’Égypte, à Thèbes, on enterre
Le roi Aménophis ; dans le temple d’Amon,
On transporte son corps ;  le prince Akhenaton
Est nommé Pharaon, dieu vivant sur la terre.


À ses côtés se tient, droite, la Reine Mère
Et, tel un ange aux grands yeux noirs, Néfertiti,
Agenouillée aux pieds de son maître et mari
– Et l’on entend chanter les odes funéraires.


« Ô Soleil ! Tu seras mon seul dieu, désormais !
Que ta chaude clarté, que tes rayons limpides
Me guident, dans la nuit, vers l’aurore splendide ! 


Ô Soleil, ô Aton, ô mon Dieu, à jamais ! »
Akhenaton bondit, tout droit vers la lumière,
Et disparut soudain, dans un brasier solaire.

1993.

Statue d’Akhenaton du temple d’Aton à Karnak

Buste de Néfertiti, musée égyptien de Berlin